TrustInSoft et Craft AI

L’Institut de recherche technologique SystemX propose aux deux jeunes pousses françaises TrustInSoft et Craft AI de collaborer pendant une durée de 6 mois avec les partenaires industriels impliqués dans son projet R&D EIC. Mené en collaboration avec l’ANSSI, ce dernier porte sur l’interopérabilité et l’intégration en cybersécurité.

Le programme EIC vise à améliorer la résilience aux cyberattaques des systèmes hyperconnectés du futur. CRédit. D.R.

Dans le cadre de son programme EIC – environnement pour l’interopérabilité et l’intégration en cybersécurité -, l’institut de recherche technologique (IRT) SystemX recherchait des start-ups spécialisées dans ce domaine. Un appel à candidatures avait été lancé en ce sens par l’institut de recherche technologique en octobre dernier. A l’arrivée, TrustInSoft et Craft AI, deux jeunes pousses chacune spécialisée dans les outils d’analyse de code source et l’intelligence artificielle ont été sélectionnées sur 16 dossiers de candidatures. TrustInSoft est à l’origine d’un outil d’analyse statique pour du code source écrit en C et en C++. La solution détecte les erreurs de programmation présentes dans les logiciels. À la différence de ses concurrents, elle est fondée sur des méthodes formelles et vise non seulement à trouver des bugs mais également à en prouver l’absence. En tant que collaborateur du projet EIC, TrustInSoft va s’attacher à explorer et analyser le code critique d’une solution développée par Bertin IT, l’un des partenaires du programme.

A ses côtés, la start-up Craft AI, qui est en fait une émanation de Masa Group, a développé une plateforme IA à destination des développeurs, pour leur permettre de concevoir des applications et services. Une API, avec un algorithme de machine learning, est disponible pour analyser les données clients pour, par exemple, sortir des profils atypiques. L’outil génère en continu des modèles prédictifs explicables, sans nécessiter de développements spécifiques ni de compétences en IA.

Des possibilités de financement

Les deux lauréats intégreront le projet R&D EIC piloté par l’IRT et  l’ANSSI  pour une durée de 5 ans et expérimenteront, avec les partenaires industriels du projet, leurs technologies sur la plateforme CHESS pour favoriser le développement de nouveaux champs d’innovation dans le domaine de la cybersécurité des systèmes connectés. Enfin, les pôles de compétitivité Cap Digital et Systematic Paris-Region, offrent l’opportunité aux start-ups lauréates de candidater, au challenge numérique PoC & Go, qui permet d’obtenir également une subvention pour la réalisation de leur PoC.

Source : LeMondeInformatique

%d blogueurs aiment cette page :