2ème rapport Sysdig sur l’usage des containers

2ème rapport Sysdig sur l’usage des containers

https://ift.tt/2IUjSEc

2ème rapport Sysdig sur l’usage des containers


L’éditeur d’outils de supervision des environnements en containers sort la 2ème édition de son rapport sur l’usage des containers dans les entreprises. Il montre une progression importante au cours de l’année écoulée de l’écosystème autour de Docker.

 

L’échantillon de l’étude a doublé depuis l’année dernière, date de la première édition de cette étude réalisée à partir des métriques issues des containers des clients de Sysdig, soit une base actuelle de 90 000 containers.

La première utilisation des containers reste le déploiement de machines virtuelles JAVA. Suivent les bases de données comme PostGre ou Mongo DB. La densité du nombre de containers par serveur hôte augmente en moyenne de 50 % avec 15 containers par hôte. C’est loin des utilisateurs extrêmes de cette technologie. Un client a déployé 154 containers sur le même hôte, le maximum observé cette année. L’année dernière ce maximum était de 95 containers sur un même serveur.

Pour les Run Time, docker domine toujours largement mais sa prééminence s’effrite un peu après le rachat de CoreOs par Redhat et l’émergence d’OCI (Open Container Initiative). Ainsi de 99 % d’utilisation, Docker tombe à 83 % au profit de CoreOS Rkt qui monte à 12 %. Mesos représente 4 % et Lxc, la version Linux du container a une présence symbolique de 1 %. Les containers restent cependant employés pour des usages assez éphémères. 11 % ont une durée de vie de moins de 10 secondes. 27 % sont utilisés de 5 à 10 minutes. 69 % des images de containers sont mises à jour dans la semaine.

Kubernetes super star !

Pour les orchestrateurs Kubernetes règne sans partage avec 51 % devant Docker qui grignote quelques pour cent avec 11 % d’utilisation. Mesos s’effondre et passe à 4 %. Ce dernier est cependant le plus utilisé lorsque les clusters sont larges. Ainsi les clusters orchestrés par Mesos hébergent 50 % de containers de plus que ceux dirigés par Kubernetes. Les clusters sous la férule de Docker ont en moyenne 30 % de moins que ceux sous Kubernetes. Ce dernier connaît différentes variantes. Celle de Google domine à 82 % mais OpenShift détient une honorable position avec 14 % et Rancher 4 %.

Dans les registres pour containers GCR (le registre de Google) est en tête avec 25 % devant Quay (20 %) et Docker (17 %). Le registre d’AWS, ACR, ne recueille que 4 % des suffrages des utilisateurs de Sysdig. Dans ce domaine aucun leader n’est véritablement établi.

Au bilan, cette étude confirme le dynamisme des environnements en containers et démontre une maturité plus forte qu’attendue dans un paysage qui change rapidement.











Sécurité

via L’1FO : Fil d’actus transfo numérique, RGPD, IA, SSI, RV, cybersociété… https://ift.tt/2iJzzkK

May 29, 2018 at 03:02PM