⭐ #LeBrief : kit RGPD à l’ANSSI, hausse des plaintes sur l’énergie, la fibre en Europe

⭐ #LeBrief : kit RGPD à l’ANSSI, hausse des plaintes sur l’énergie, la fibre en Europe

https://ift.tt/2LFR9AG

Une première démonstration a été réalisée par la société française Sylfen et le CEA, à Grenoble. Grâce à ce système, « l’énergie d’origine renouvelable produite sur un bâtiment est directement autoconsommée, et tout le surplus peut être stocké dans des batteries Li-ion et sous forme d’hydrogène » explique le Commissariat à l’Énergie atomique et aux Énergies alternatives.

Ensuite, de façon complètement réversible, le système restitue à l’utilisateur de l’électricité et de la chaleur quand il en a besoin, « soit en consommant l’hydrogène précédemment créé, soit, en complément, à partir du réseau de gaz naturel ».

Au cœur de cette « innovation française », un « système réversible d’électrolyse de l’eau et de pile à combustible à oxydes solides (rSOC) ». Il regroupe trois systèmes : un électrolyseur, une pile à hydrogène et cogénérateur gaz. Des détails techniques sont disponibles par ici.

« Nos systèmes vont permettre de créer partout dans le monde un approvisionnement énergétique fiable, flexible et à coût maîtrisé à partir de sources d’énergie renouvelables et locales » explique Nicolas Bardi, le président de Sylfen.

La société peut désormais passer la seconde avec l’industrialisation. En attendant, la prochaine étape à court terme est la livraison du démonstrateur à un grand partenaire industriel, dont le nom n’est pas précisé.

Sécurité

via Next INpact – Actualités https://ift.tt/1QwWIhs

May 29, 2018 at 09:30AM