Une IA capable de détecter les premiers signes de la maladie d’Alzheimer

Des chercheurs ont mis un point un système d’intelligence artificielle capable de prédire l’apparition future de la maladie d’Alzheimer, avant ses premiers symptômes. La technologie doit encore être améliorée, mais elle en dit long sur les possibilités permises par l’IA dans le champ médical.

La

maladie d’Alzheimer

est une des maladies les plus graves pouvant toucher l’être humain. Neurodégénérative, elle s’attaque à l’ensemble du cerveau et engendre la perte progressive des facultés cognitives. Cependant, en la détectant tôt, il est possible d’enrayer son évolution. Pour en détecter les premiers signes, des chercheurs de l’université de Californie ont élaboré et entraîné une

intelligence artificielle

.

Prédire l’apparition de la maladie d’Alzheimer

Les scientifiques ont ainsi mis au point un modèle de

machine learning

, capable d’apprendre à partir de différents modèles. Ils lui ont soumis une série de

plus de 2 100 images

de cerveaux de patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Ces clichés sont permis par une technique d’imagerie médicale reposant sur l’injection d’un produit rendu radioactif, en l’occurrence le FDG (fluorodesoxyglucose).

À partir de ces images, l’intelligence artificielle a appris à

reconnaître les premiers signes de la maladie d’Alzheimer

. Elle a ensuite été capable de les retrouver sur d’autres clichés d’imagerie cérébrale, avec un taux de réussite de… 100 %.

De l’espoir pour la recherche

Il faut tout de même nuancer ce résultat. En effet, l’échantillon sur lequel l’IA a été testée ne comportait que 40 éléments. C’est donc trop peu pour pouvoir conclure à un système absolument infaillible.

Néanmoins, cette technologie présente déjà des résultats encourageants et ne demande qu’à être améliorée. Surtout, cette nouvelle étude apporte une preuve supplémentaire du

rôle prépondérant que peut jouer l’intelligence artificielle

dans la détection et le traitement de maladies, même lorsqu’elles sont aussi complexes que celle d’Alzheimer. Une avancée qui devrait donc rester gravée dans les mémoires.

Source : TechSpot

source : Clubic.com November 25, 2018 at 10:28PM