Piratage d’Uber : 57 M de victimes

Uber vient de révéler que les données personnelles de 57 millions de ses utilisateurs ont été piratées. En 2016.



(CCM) — Ce n’est pas la première fois qu’Uber est touchée par des problèmes liés aux données personnelles de ses utilisateurs. Mais hier, le service de VTC a officialisé un piratage datant de 2016. Le silence crée la polémique, au moins autant que le piratage en lui-même.

Pour que les hackers ne révèlent pas leur exploit, Uber leur a versé 100 000 dollars l’année dernière. En dissimulant l’affaire, la start-up californienne a sans doute gagné du temps, mais aujourd’hui, le scandale éclate au grand jour. Les

données personnelles de 57 millions d’utilisateurs

– dont plusieurs millions de chauffeurs – ont été compromises. Selon l’entreprise, aucune « donnée sensible » n’a été dérobée, les pirates ayant réussi à accéder aux seuls noms, numéros de téléphone et adresses email, en pénétrant dans un serveur

GitHub

.

Aujourd’hui, près d’un an après les faits, le responsable de la

sécurité informatique

chez Uber Joe Sullivan a été limogé. La nouvelle direction met en cause sa gestion des suites du piratage, et notamment le paiement d’une raçon de 100 000 dollars aux pirates en échange de leur silence. Désormais, l’entreprise certifie que la faille est comblée. Par ailleurs, un programme de

protection contre l’usurpation d’identité

a été mis à la disposition des victimes.

Photo : © eskay – Shutterstock.com

source : CommentCaMarche.net http://ift.tt/1v7YX3a November 22, 2017 at 03:00PM