L’intelligence artificielle challenge la santé

La santé est un secteur particulièrement demandeur de solutions d’intelligence artificielle efficaces. Une bonne idée est donc de challenger les professionnels pour les identifier.

Les capacités actuelles se prêtent bien à des tâches que les meilleurs spécialistes ont du mal à faire autrement. Compulser les milliards de publications médicales publiées chaque année sur des pathologies très spécifiques, analyser des milliards d’images pour reconnaître des patterns, analyser des centaines de milliards de données génomiques, autant de tâches à confier à la machine qui le fait bien mieux pour peu qu’on lui ait bien appris à le faire.

Entraîner une IA pour la confronter à la concurrence

Pour émuler la créativité et la qualité des algorithmes et des programmes d’entraînement proposés par les spécialistes du sujet, des challenges commencent à voir le jour un peu partout dans le monde. L’idée ? Faire exploiter un data set commun, par des équipes de développeurs pour les faire arriver à un diagnostic sur une pathologie donnée. Un diagnostic « artificiel » croisé ensuite avec le diagnostic de spécialistes pour juger de l’efficacité de la machine. A ce petit jeu là nous avons d’ailleurs une pépite française, Therapixel, encore trop peu connue. Lauréate du Digital Mammography Challenge organisé par Sage et IBM au début de l’année, la start-up spécialisée dans l’imagerie médicale fait des avancées intéressantes dans le domaine et a gagné fortement en visibilité suite à ce concours de renommée internationale. Un bon moyen de prouver l’efficacité de sa démarche et de se frotter à une concurrence de haut niveau.

Une première en France avec les Laboratoires Pierre Fabre

L’IA va permettre d’exploiter toutes les données disponibles et produites tous les jours par les patients et par les professionnels de santé. Pour faire un état des lieux de l’écosystème de l’IA santé français et challenger ses acteurs, le laboratoire Pierre Fabre a choisi le format du « concours d’IA » pour un événement qui se tiendra au sein du Festival de la Communication Santé de Deauville les 24 et 25 novembre prochains. « L’idée est de mesurer la capacité de ces participants à faire au moins aussi bien que l’homme en très peu de temps ».

La santé est, juste derrière la banque, le secteur le plus prometteur en termes de business pour ces mastodontes de l’IA. Pierre Fabre souhaite profiter de ce challenge pour cartographier l’écosystème de l’IA santé et mettre à jour régulièrement son index avec de nouveaux « appels » aux professionnels sur de nouvelles problématiques de santé. Un projet ambitieux, unique en France, et tout à fait intéressant à suivre de près pour tous les amateurs de nouvelles technologies appliquées à la santé.

IA + objets connectés = des patients augmentés

L’ensemble de nos objets connectés produit désormais une quantité considérable de données. Celles-ci sont d’autant plus précieuses qu’elles sont collectées dans des contextes de mieux en mieux qualifiés : sport, lecture, sommeil, nutrition, etc. Jamais les capteurs et leurs émetteurs (les patients) n’auront été aussi proches et de fait, les données aussi précises.

Accédant en autonomie à ses propres métriques et à leur suivi en temps réel et contextualisé, le patient tend à devenir le premier analyste de ses symptômes. Par exemple, la start-up Medicus s’est donné pour mission de rendre accessible à tous la lecture des bilans médicaux en traduisant les résultats de tests sanguins d’un langage médical vers un langage visuel. Simple et facile à comprendre.

Traitées par l’IA, l’accessibilité des données de santé analysées placera chaque individu dans une situation de responsabilité encore jamais connue vis-à-vis de sa santé, jusqu’à réduire considérablement l’asymétrie des rôles entre patient et médecin.

En savoir plus :

  • Dreamquark: cette startup utilise son intelligence artificielle pour analyser différents types de données (structurées ou non) et oriente les médecins dans leurs décisions.
  • Cardiologs: cette startup développe une solution d’interprétation automatique des électrocardiogrammes (ECG)
  • Implicity: startup à destinations des cardiologues, qui développe une plateforme capable de récolter les données issues des pacemakers, couplée à une IA
  • Honesticacette startup crée par Franck Le Ouay, ancien cofondateur de Critéo, développe une plateforme globale de gestion des données de santé,
  • SilkkeCette startup spécialisée dans la robotique médicale, conçoit des avatars animés dans la réalité virtuelle et augmentée. Son application est gigantesque dans le domaine de la santé car elle permet de simuler différentes situations
  • Deci delaCe projet est porté par des étudiants de l’ENSCI, c’est une montre directionnelle pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Associant deux interfaces cette montre permet de pallier la perte des repères spatio-temporels et ainsi de sécuriser l’errance grâce à une IA.
  • Tilak HealthcareJeune pousse de l’incubateur Ibionext spécialisé dans la e-santé, cette startup propose de suivre la rétinopathie diabétique ou les maladies de la maculopathie grâce à des jeux sur smartphones et tablettes. Leur IA décèle une irrégularité dans le comportement de jeu pour aider aux diagnostics.
  • Voir d’autres statups : https://www.maddyness.com/innovation/2017/09/05/ia-16-startups-francaises-futur-sante/
  • Medicuss’est donné pour mission de rendre accessible à tous la lecture des bilans médicaux en traduisant les résultats de tests sanguins d’un langage médical vers un langage visuel.
  • Forward, centre de santé à mi-chemin entre le cabinet médical et un Apple Store, lancé à San Francisco
  • Hôpital Necker à Paris : http://www.journaldunet.com/economie/sante/1189650-ia-medicale/
  • 4ème édition de la conférence « La santé à l’ère de l’intelligence artificielle », jeudi 29 mars 2018 dans salons de l’Academie de Médecine avec la participation de Cédric Villani, Mathématicien et Lauréat du Médaille Fields 2010, Chargé de la Mission sur l’Intelligence Artificielle confiée par le Premier Ministre en septembre 2017 : http://www.development-institute.com/fr/sitededie/iaetsante